de_l_autre_c_t__du_miroir

"De l'autre côté du miroir" - Lewis Carroll - Ed. Gallimard Coll. Folio Junior - 97 pages

 


Alice joue au salon avec Dinah (sa chatte) et ses petits lorsque, toujours en proie à la curiosité, elle décide cette fois de traverser le miroir placé au dessus de la cheminée.

Elle arrive dans un pays imaginaire et est bien vite accueillie par une Reine Rouge qui lui explique les règles de cette contrée. A bien y regarder il s'agit d'un chemin divisé en cases.

Alice est bien décidée à découvrir ce qu'il y a au bout du chemin. Avec elle, le lecteur va explorer la particularité de chacune des cases avec ses défis, ses épreuves, ses énigmes et ses pièges, et ainsi partager la progression de la fillette pour arriver sur la dernière case.

Comme dans les premières aventures d'Alice, nous rencontrons des personnages imaginaires, extravagants, improbables et merveilleux.

Pour ceux qui ont vu l'adaptation de Walt Disney en dessin animé d'Alice au Pays des Merveilles, ils retrouveront certaines connaissances comme Bonnet Blanc et Blanc Bonnet (Tweedledum et Tweedledee) qui n'apparaissent que dans cet opus, Le Roi plus efficace, les Fleurs qui parlent. Mais on fait également la connaissance de  Gros Coco (Humpty Dumpty) échappé des comptines traditionnelles anglaises (English Nursery Rhymes- XIXème s.) ou aussi appelés Les Contes de la Mère l'Oye ( XVIIIème s.) . On rencontre aussi un chevalier bien désordonné mais plein de bonne volonté. Et bien sûr notre vieille connaissance: La Reine Rouge qui cette fois se montre à la fois une concurrente et une alliée de la fillette.

Le poème interminable, en prose : "Le Morse et le Charpentier" est dans ce volume dans son intégralité... il est en effet bien long.

 

Voilà un petit livre qui se lit vite et qui est fort agréable. Je l'ai préféré au premier pour tout dire. Car dans celui-ci, Alice progresse et évolue sur ces cases.   La fillette change d'état à force de réussir les épreuves qui lui sont imposées. Bizarrement, j'ai vu un chemin de cases alors que d'autres y verront peut-être un damier ou un échiquier. Même si c'est un conte, celui-ci est plus "réaliste" qu'Au Pays des Merveilles. En tout cas , il me semble qu'on peut en tirer quelques morales intéressantes ce qui est plus complexe dans le premier opus.

Pour ce qui est de savoir si ce conte s'adresse aux enfants, tout comme le premier, la question reste ouverte. Pour ma part je pense que sa lecture doit être très accompagnée pour les plus jeunes lecteurs , trop d'imaginaire empêche quelque fois la cohérence de pensée et la compréhension des situations...

 

compo_100_pages

25°