Le_poney_rouge

Le Poney Rouge - John Steinbeck illustration de Henri Galeron- Ed. Gallimard - Coll. Grands textes illustrés - 60 pages

 

Jody Tiflin, vit dans une ferme de Californie sans doute proche des sommets de la Sierra Nevada. Il reçoit en cadeau de son père, un poney à la robe rouge. Aidé du garçon de ferme Billy Buck, Jody , à travers les chevaux de la ferme, va recevoir ces leçons de vie qui font grandir plus vite qu'on le voudrait.

 

Ce roman qualifié "jeunesse" est construit en 3 parties que l'on pourrait croire indépendantes l'une de l'autre, il n'en est rien.

L'écriture réaliste de John Steinbeck  ne fait aucune concession à ses jeunes lecteurs.  Chaque partie est construite comme un conte avec sa morale finale. Le Poney rouge est une sacrée porte d'entrée dans la lecture littéraire. Des histoires d'amour pour de vrai, sans fée, sorcier ou vampire romantique...

 

J'ai été amenée à lire ce roman parce que ma "petite dernière" le lit en français (classe de 6ème) , j'ai eu envie de partager cette lecture avec elle.

Je n'ai trouvé que l'édition illustrée à la bibliothèque municipale. Surprise par le format, j'ai pu apprécier les illustrations de Henri Galeron qui sont tout à fait dans l'ambiance des Etats-Unis des années 30. 

J'ai retrouvé aussi, avec plaisir, l'écriture de Steinbeck que j'ai toujours aimée. Un style direct, vrai, cru parfois qui ne laisse que peu de place à un égarement imaginaire. Pas de fioriture mais finalement une écriture qui permet de se concentrer sur les couleurs, la lumière, les odeurs et ainsi vivre une expérience de lecture unique centrée sur les sens.

Un style qui , de mon point de vue, doit séduire un jeune lecteur et lui permetttre ainsi de lire un grand auteur sans l'a priori de s'ennuyer. 

Parce que, quand même, avoir lu un Steinbeck à 11 ans, on peut en être fier...alors dans quelques années on pourra sans doute aborder "Des souris et des hommes" ou bien "Les raisins de la colère" sans appréhension, en se disant qu'on avait bien aimé "Le Poney Rouge"...

En tout cas ma fille a beaucoup aimé ce roman classique qui ne pouvait tombé mieux dans ses appétences puisqu'elle est passionnée par les chevaux!

J'ai passé un excellent moment de lecture!

 

Citation:


"Du fond d'un millier de siècles, ils tiraient l'antique admiration du piéton pour le cavalier. Ils savaient par instinct qu'un homme à cheval est, spirituellement aussi bien que physiquement, plus grand qu'un homme à pied." - p.15.

 

cercle_de_lecture_2013

 

compo_100_pages

24°